Dialogue intergénérationnel pour l'amélioration des droits des F/F : quelles bonnes pratiques pour l'intégration des jeunes femmes au sein des OSC/F

 I.            INTRODUCTION 
Le Projet Voix et leadership des femmes au Sénégal (VLF-Sénégal) organise, le Lundi 29 novembre 2021, de 09h00 à 13h00, un panel introductif intitulé : Dialogue intergénérationnel pour l'amélioration des droits des F/F : Quelles bonnes pratiques pour l'intégration des jeunes femmes au sein des OSC/F ? 

Ce panel se tient en marge de l’atelier de formation des 20 OSC/F et 5 réseaux d’OSC/F partenaires du projet prévu en début décembre sur le leadership transformationnel, les masculinités positives et l’intersectionalité, à la suite duquel les organisations auront stabilisé leur vision relative à l’intégration de toutes ces thématiques au niveau de leurs processus institutionnels et programmatiques. 
 

Financé par le gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada (AMC), VLF-Sénégal vise à accroître l’exercice des droits humains des femmes et des filles et le progrès en matière d’égalité entre les sexes au Sénégal. Ce résultat sera atteint de manière efficace et pérenne à travers le transfert de compétences aux organisations de la société civile de femmes (OSC/F) et leurs alliés pour mener des actions innovantes et porteuses d’impact à différents niveaux politique, stratégique, institutionnel et opérationnel. 
 

Ce panel prévu en mode virtuel afin de favoriser le partage au-delà du Sénégal sera donc stratégique et permettra une capitalisation accrue des expériences pilotes sur ces différentes thématiques. 

 

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’approche du faire faire du projet et sera coordonnée à cet effet par le comité des femmes de la fédération sénégalaise des associations de personnes en situation de handicap (CF-FSAPH). 

 
      II.            CONTEXTE ET JUSTIFICATION 

L’année 2020-2021 a été une année stratégique qui a permis au projet VLF-Sénégal de se positionner sur le plan national à travers la signature des protocoles d’entente avec les 25 organisations partenaires du projet à la suite de leur processus de sélection.  Vingt-cinq (25) plans de travail ont également été élaborés, issus des plans pluriannuels quinquennaux de renforcement de capacités de chacune de ces organisations. En plus de leurs plans, certaines organisations ont travaillé à la revue de leurs textes. 

Cette étape a été marquée par l’accompagnement technique et financier du projet avec comme priorités l’apprentissage et la co-création de connaissances en vue de répondre à leurs attentes d’une manière transparente et inclusive. Parmi les différents sujets de collaboration avec les organisations de femmes, ceux liés au dialogue intergénérationnel et au leadership transformationnel constituent des thèmes majeurs qui ont été entamés dans le PTA 1 depuis le processus des autodiagnostics et qui devront être approfondis pendant toute la mise en œuvre du projet. 

En effet, la conception du projet VLF-Sénégal s’est appesantie sur sept (7) défis identifiés au sein de la majeure partie des organisations de la société civile de femmes que sont :  1) la faiblesse de la gestion institutionnelle, programmatique et financière des OSC/F; 2) le manque chronique de financement des OSC/F; 3) un leadership peu inclusif; 4) l’insuffisance de la relève intergénérationnelle; 5) la faible représentation des OSC/F dans des régions du pays où le manque de respect des droits des F/F est particulièrement problématique; 6) le manque de collaboration, coordination et de synergies entre les OSC/F et les réseaux d’OSC/F et surtout, 7) l’affaiblissement d’un mouvement de femmes. 

Parmi les solutions préconisées par le projet pour adresser ces défis, la mise en place de mécanismes pérennes favorisant la relève intergénérationnelle ainsi que l’intégration de la relève soutenu d’un leadership transformationnel continu constitue un besoin stratégique dans le projet. 

C’est fort de ce constat qu’un dialogue intergénérationnel est prévu cette année. Cette rencontre qui réunit la majeure partie des parties prenantes clé du projet sera l’occasion de créer un cadre favorable à l’appropriation des outils de dialogue intergénérationnel et de leadership transformationnel au sein des OSC/F. Cela permettrait ainsi de créer les conditions d’une relève intergénérationnelle et d’un leadership transformationnel dans le contexte du Sénégal. 

Ceci constitue le troisième dialogue que le projet aura organisé cette dernière année. Si le premier dialogue (février 2021) a su créer un espace au sein duquel plus de 90% des participants, des jeunes, ont pu partager les expériences des femmes leaders, le second, en partenariat avec la fondation Heinrich Boll (juin 2021) était l’occasion de favoriser des échanges entre les différentes générations de féministes. Ce troisième dialogue mettra un accent sur les bonnes pratiques en matière de relève intergénérationnelle en mettant l’accent sur les expériences pilotes de mentorat. 

De plus, le projet a constitué un groupe pivot de jeunes militants leaders sur les questions relatives aux droits des femmes et des filles. Ce groupe aura l’occasion d’exprimer ses attentes auprès des femmes leaders pour leur accompagnement. 
 
 
 
    III.            OBJECTIF GENERAL 
Contribuer au renforcement institutionnel et programmatique des 25 organisations partenaires à travers la capitalisation des expériences pilotes sur l’intégration des jeunes y compris les jeunes femmes dans les organisations de la société civile de femmes. 

 
    IV.            OBJECTIFS SPECIFIQUES 
1.       Partager les expériences phares sur les modèles innovants d’intégration des jeunes F/F au sein des organisations de la société civile en général et celles de femmes en particulier ; 
2.       Mettre l’accent sur les approches innovantes de mentorat des jeunes ; 
3.        Identifier les attentes et besoins des jeunes sur leur accompagnement et mentorat par les femmes leaders ; 
4.        Diffuser des expériences pilotes sur le leadership transformationnel ; l’intersectionnalité et les masculinités ; 
5.       Créer un espace favorable aux échanges entre les différentes générations. 
 
      V.            RESULTATS ATTENDUS 
  1. Un partage est fait des points suivants : 
  •  Les expériences phares sur les modèles innovants d’intégration des jeunes F/F au sein des organisations de la société civile en général et celles de femmes en particulier sont partagées ; 
  • Les approches innovantes de mentorat des jeunes sont partagées ; 
  • Les expériences pilotes sur le leadership transformationnel ; l’intersectionnalité et sur les masculinités positives ; 
2.       Les attentes et besoins des jeunes sur leur accompagnement et mentorat par les femmes leaders sont identifiées ; 
3.       Des échanges ont été favorisés entre les différentes générations. 
 
    VI.            MÉTHODOLOGIE 

  • Des présentations seront faites, mettant en exergue les expériences pilotes sur les différentes thématiques ; 

  • Une présentation sera faite des résultats des travaux qui se sont tenus avec les organisations partenaires lors de la rencontre d’harmonisation et de réflexion du 16 novembre 2021 ; 

  • Des discussions seront tenues ; 

  • Toutes les bonnes pratiques seront capitalisées et revues lors d’un prochain atelier de formation des 25 organisations partenaires sur certaines de ces thématiques qui mettra l’accent sur le leadership transformationnel ; 

  • Cet atelier permettra à chaque organisation de faire l’inventaire de ces bonnes pratiques et de choisir celles qui sont adaptées à son contexte ; ceci afin de concevoir une vision qui lui permettrait de les intégrer dans ses approches et textes. 

 
  VII.            PARTICIPANT-E-S 
Le panel introductif sur le dialogue intergénérationnel verra la participation de plus de cent personnes. Les organisations partenaires du projet y seront impliquées de même que celles ayant collaboré avec le projet à travers les Fonds rapides et réactifs (FRR). Les institutions étatiques, Think tanks and institutions de recherche seront aussi associées à cette rencontre. 

Wim Sénégal

Créé en 2012, Women In Mining Sénégal est la première et la seule organisation féminine dont la mission est de renforcer les intérêts socio-économiques et professionnels des femmes dans les industries extractives à travers l’éducation, l’inclusion et l’innovation. Notre Conseil d’Administration est constitué à 77% de jeunes. Nos objectifs sont en droite ligne avec les ODD 4, 5 et 8 et la facilitation de l’élaboration de politiques publiques et programmes de développement sensible au Genre.

Informations

Sud Foire, lot 41 en Face marché exclusive

33 829 05 28

contact@wimsenegal.org